Emigration Clandestine: Au moins 73 migrants présumés morts après un naufrage au large des côtes libyennes
Emigration Clandestine: Au moins 73 migrants présumés morts après un naufrage au large des côtes libyennes

Emigration Clandestine: 167 Migrants interceptés en Mer par les Gardes-Côtes Sénégalaises

Deux embarcations partant de Cayar et Thiaroye avec pour destination l’Europe ont été arrêtées par les gardes-côtes du Sénégal. Suite à cette intervention, la marine nationale a ramené à terre 167 personnes, y compris neuf femmes, huit mineurs et un nourrisson de seulement neuf mois.

Le Sénégal, confronté à une recrudescence meurtrière de l’émigration clandestine, pourtant un plan de lutte contre le phénomène sur dix ans, a été financé par le budget national et des partenaires extérieurs. Les garde-côtes du Sénégal ont récemment procédés à l’interception de 167 personnes. Parmi les passagers se trouvait Mohamed Ndiaye, un jeune homme originaire de Touba, pour qui ce n’était pas la première tentative. « C’était ma troisième fois », confie-t-il. Il explique qu’ils ont quitté Thiaroye un lundi, et après quelques heures en mer, ils ont été arrêtés par la marine nationale.

La Stratégie nationale de lutte contre la migration irrégulière (SNLMI) vise « à réduire drastiquement le phénomène à l’horizon 2033 », a déclaré le ministre de l’Intérieur Antoine Felix Abdoulaye Diome, lors de la présentation du document. « Il apparaît nécessaire de démultiplier les initiatives et de nous fixer de nouveaux objectifs afin d’améliorer nos résultats », a-t-il ajouté, saluant des acquis « appréciables » déjà obtenus dans la lutte contre ce « phénomène dangereux ».

Plusieurs drames ont été recensés ces deux dernières semaines au Sénégal. Seize migrants sont morts dans les environs de Dakar dans le naufrage de leur embarcation. Un autre bateau a chaviré le 12 juillet passé à Saint-Louis, dans le nord du pays, faisant au moins quatorze morts. La marine marocaine a annoncé récemment avoir porté secours ces derniers jours à près de 900 migrants irréguliers, la plupart d’Afrique subsaharienne, dont 400 dans les eaux territoriales.

Le ministre porte-parole du gouvernement, Abdou Karim Fofana, a même indiqué que la police a interpellé 530 personnes, candidats à l’émigration clandestine, déféré 47 convoyeurs et saisi neuf pirogues depuis le début de l’année. La gendarmerie a interpellé 195 candidats, dont 173 Sénégalais.

Pour rappel, le président Macky Sall avait demandé au gouvernement d’intensifier les contrôles au niveau des zones et sites potentiels de départ, mais également de déployer l’ensemble des dispositifs de surveillance, de sensibilisation et d’accompagnement des jeunes » en renforçant les programmes publics « de lutte contre l’émigration clandestine ».

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

Cybercriminalité en milieu maritime: 21 officiers de police judiciaire formés sur les menaces de l’outil informatique

Cybercriminalité en milieu maritime: 21 officiers de police judiciaire formés sur les menaces de l’outil informatique

Pour faire face aux cas de cyber attaques visant le secteur du transport maritime, l’Institut …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *