dddff 1

Casamance : Une nouvelle opération militaire pour repousser les rebelles

Des hommes armés, supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), ont encore fait irruption sur la Rn4, vers Badiouré, non loin du lieu du dernier braquage, pour attaquer des véhicules, informe notre source. Et l’armée nationale a entamé a nouveau une opération militaire entre Badiouré et Bignona. 

Les faits ont eu lieu vers 7 h. Une voiture de marque Toyota a même subi des tirs, mais le conducteur n’est pas blessé. « Ils étaient plus de dix ; les uns en première position, les autres dans les buissons », a-t-il expliqué au correspondant de Libération online qui l’a rencontré à la gendarmerie de Bignona où il a fait sa déposition. A noter que l’armée s’est immédiatement déployée sur les lieux.

Le week-end dernier, la situation a été confuse à Bignona. Pris dans l’étau au nord vers Sindian, les hommes de Salif Sadio ont dû fuir leurs bases pour tenter de rejoindre le Sud, en traversant Ziguinchor. Les services de renseignement étaient bien informés de leur intention d’abandonner la zone nord. Alors, les populations ont été invitées à rester chez elles, pour éviter des victimes civiles.

Cependant, la bonne nouvelle, c’est que l’Armée contrôle toute la situation au sud du pays. Elle a occupé toutes les voies d’accès dans la ville ainsi que dans d’autres localités, privant ainsi les rebelles d’espaces d’expression et de redéploiement.

Les positions des rebelles ont subi des attaques aériennes. Les bases de Salif Sadio au niveau de Karounor, ont été prises par l’armée sénégalaise. Et les troupes rebelles ne pouvaient plus traverser les frontières sénégalo- gambiennes, du fait de sa fermeture par les soldats de la CEDEAO.

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

Justice: Les raisons de l'arrestation de Hannibal Djim

Affaire trouble à la sûreté de l’État: Mohamed Samba Djim, alias « Hannibal » de nouveau face au juge ce jeudi

Mohamed Samba Djim, mieux connu sous le surnom de « Hannibal », attend une décision …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *