21 Septembre 1895- 21 Septembre 2023: 128 ans déjà aprés la prière de Cheikh Ahmadou Bamba sur l'océan
21 Septembre 1895- 21 Septembre 2023: 128 ans déjà aprés la prière de Cheikh Ahmadou Bamba sur l'océan

21 Septembre 1895- 21 Septembre 2023: 128 ans déjà aprés la prière de Cheikh Ahmadou Bamba sur l’océan

La commémoration de la prière de « Takusan » dans l’Océan Atlantique par le Cheikh fondateur du mouridisme bat son plein dans certains lieux mythique du mouridisme.  Le 21 septembre 1895, le fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké priait sur l’océan Atlantique. C’est durant  la période coloniale que Serigne Touba fut arrêté et déporté au Gabon. C’est à Diewol plus exactement que va commencer le long et glorieux périple de «Khadimou Rasssoul» (Ndlr : Le Serviteur du Prophète Mouhammad Psl).

Cette prière commémorant celle effectuée par Cheikh Ahmadou Bamba dans la mer alors qu’il était sur le chemin de l’exil au Gabon le 21 Septembre 1895, a été dirigée par Serigne Fallou Abdou Khadre Mbacké l’imam de la grande mosquée de Touba, par ailleurs frère aîné du porte-parole du khalife général Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre.

A l’époque, la hargne anti-islamique du colonisateur avait atténué l’engouement et relégué en pratique clandestine tout acte de dévotion, dont les cinq prières obligatoires. Mais Bamba, englouti par une piété ininterrompue, fait un scandale légendaire en s’adonnant, dès son arrivée dans la grande salle du gouvernorat de Saint-Louis du Sénégal, à la prière de deux «Rakkas». Un comportement qui heurte au plus haut point les membres du Conseil privé, voyant en cette démarche une déclaration d’hostilité. Il est arrêté le 10 août 1895 par un détachement de l’armée coloniale française et incarcéré dans la prison de Saint-Louis.

Il sera détenu dans la cellule n°12. Après 25 jours de détention, c’est-à-dire dans la journée du 5 septembre 1895, le Cheikh sera traduit devant le Conseil privé, siégeant au Palais du gouverneur de Saint-Louis. Et la sentence tomba. Par Procès verbal n°1, délibération n°16, il est décidé de la déportation du Cheikh au Gabon. Le conseil, composé essentiellement d’administrateurs français, décida à l’unanimité des 10 juges de déporter Serigne Touba dans cette colonie d’Afrique centrale, en lui allouant ainsi une pension d’un montant de 50 francs.
Cet événement qui réuni plusieurs fidèles venus de toutes les contrées de la capitale et d’autres localités du pays, verra également la présence de plusieurs autorités religieuses et gouvernementales, les maires des Parcelles Assainies et de Yoff. Entre autres…

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

Phénomène de mendicité: Les nigériens réinvestissent à nouveau la capitale Sénégalaise

Indice de pauvreté au Sénégal: 1 million de ménages dans le viseur du Registre national unique

Le taux de pauvreté monétaire est estimé à 37,8% en 2018/2019, soit une baisse du …

un commentaire

  1. le titre c est la priere sur l ocean mais au niveau du contenu c est des deux rakaas de saint louis qu il s agit??

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *