Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 31/05/2022

𝐈𝐧𝐟𝐹𝐬 𝐑𝐞𝐰𝐩𝐱

 

Yewwi et BBY

La liste des supplĂ©ants de « Benno » et celle titulaire nationales de « Yewwi Askan Wi » ont Ă©tĂ© dĂ©clarĂ©es irrecevables par la Direction gĂ©nĂ©rale des Ă©lections. N’empĂȘche les deux listes (BBY et Yewwi) participeront aux Ă©lections lĂ©gislatives de 31 juillet 2022. Pour la liste nationale, Yewwi n’aura pas de titulaire et BBY n’aura pas de supplĂ©ants.

Marche de Yewwi

Yaw prĂ©pare sa manifestation populaire pour le 3 juin  « Comme promis, nous venons de dĂ©poser auprĂšs du prĂ©fet de Dakar la note d’information de la manifestation populaire que la coalition Yewwi Askan Wi compte organiser le vendredi 3 juin 2022 de 15h Ă  19h Ă  la place de la Nation (ex place de l’obĂ©lisque) », informe DĂ©thiĂ© Fall. « Nous comptons sur la prĂ©sence massive de toutes les SĂ©nĂ©galaises et de tous les SĂ©nĂ©galais », ajoute le mandataire de Yaw.

Imam Ndao

Le procĂšs en appel des neuf coaccusĂ©s d’Imam Alioune Badara Ndao, prĂ©vu hier, devant la chambre criminelle de Dakar, a Ă©tĂ© reportĂ© au 27 juin prochain. À l’ouverture de l’audience, le prĂ©sident de la cour a constatĂ© qu’un des conseils de la dĂ©fense Ă©tait absent. C’est pourquoi, il a dĂ©cidĂ© de renvoyer l’affaire, car la prĂ©sence d’un conseil est obligatoire en matiĂšre criminelle. Le 28 fĂ©vrier dernier, la dĂ©fense avait sollicitĂ© le renvoi pour mieux s’imprĂ©gner du dossier. CondamnĂ©s entre 5 et 20 ans de prison pour apologie du terrorisme, association de malfaiteurs, entre autres, les mis en cause, dont Mactar DiokhanĂ©, le cerveau prĂ©sumĂ©, sont soupçonnĂ©s d’avoir cherchĂ© Ă  crĂ©er une base djihadiste au SĂ©nĂ©gal avec le soutien de Bokko Haram. En premiĂšre instance, Alioune Badara Ndao a Ă©tĂ© relaxĂ© des prĂ©ventions liĂ©es au terrorisme. Il n’avait Ă©copĂ© que d’une peine d’un mois avec sursis pour dĂ©tention illĂ©gale d’arme, aprĂšs trois annĂ©es de dĂ©tention provisoire. Il n’est pas, par ailleurs, concernĂ© par la procĂ©dure d’appel.

Horreur à CambérÚne 

La sĂ©rie noire se poursuit au SĂ©nĂ©gal. Les dĂ©couvertes macabres s’enchaĂźnent. La dĂ©pouille mortelle d’une enfant enveloppĂ© dans un sac d’écolier a Ă©tĂ© dĂ©terrĂ© sur la plage de CambĂ©rĂšne, ce lundi 30 mai 2022 Ă  hauteur du nouveau pont de Diamalaye. Le corps Ă©tait enveloppĂ© dans un sac d’écolier portant des inscriptions de fille. La Police scientifique sur les lieux a pris les empreintes et procĂ©dĂ© aux constats d’usage. Le corps a Ă©tĂ© emportĂ© par les sapeurs-pompiers.

Suicide Ă  la Sgs

Du nouveau dans le suicide de l’employĂ©e de la SGBS. Le Directeur gĂ©nĂ©ral de la banque, de nationalitĂ© française, sera auditionnĂ© aujourd’hui mardi 31 mai 2022. Le volume de travail affectĂ© aux chefs de services de cette banque peut ĂȘtre liĂ© Ă  ce stress de la dame, qui travaillait au dĂ©partement ConformitĂ©. La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale du SĂ©nĂ©gal s’est attachĂ©e les services d’un psychologue depuis hier lundi matin pour apaiser les troubles nĂ©s de ce suicide. Daba Rokhaya Ndiaye a mis fin Ă  ses jours en sautant du 5e Ă©tage du haut de l’immeuble abritant le siĂšge de la Sgbs (devenue Sgs) sise sur l’avenue Roume. MĂšre de trois enfants, elle souffrait de maux de tĂȘte depuis quelques jours. Elle traĂźne des complications psychiques depuis plusieurs mois.

400 bĂȘtes tuĂ©es

Quatre cents ruminants composĂ©s de moutons et de chĂšvres sont morts par noyade, Ă  cause des eaux pluviales, Ă  Podor. C’est le sous-prĂ©fet de Cas-Cas, Oumar Sy, qui donne l’information au cours d’une tournĂ©e dans les villages affectĂ©s. Seulement deux pluies, et l’hivernage de cette annĂ©e commence dĂ©jĂ  Ă  faire des dĂ©gĂąts. Une partie des bĂȘtes dans les villages de Parangol et de Nanaye Peulh, situĂ©s dans cette commune, a Ă©tĂ© tuĂ©e. « Nous avons recensĂ© la perte de 238 ovins (moutons), de 234 caprins (chĂšvres) et de trois bovins (vaches), lors de notre premiĂšre visite », a informĂ© le sous-prĂ©fet. Selon l’autoritĂ©, la pluie a aussi endommagĂ© des routes dans la zone. « La forte pluie survenue vendredi en fin d’aprĂšs-midi, avec 40 mm, a surpris le cheptel dans les pĂąturages. J’ai perdu 56 chĂšvres, 39 moutons et une vache qui sont tous noyĂ©s dans les mares occasionnĂ©es par la pluie », s’est dĂ©solĂ© Alassane Sewndou BĂą, un Ă©leveur du village d’AĂ©rĂ© WaandĂ©.

 

Acsif vs CBAO

L’affaire opposant l’Association des clients et sociĂ©taire des institutions financiĂšres (ACSIF) Ă  la CBAO a Ă©tĂ© appelĂ©e ce lundi 30 mai 2022 Ă  la barre. Donnant son verdict, le tribunal du travail s’est dĂ©clarĂ© « incompĂ©tent » concernant l’assignation en rĂ©fĂ©rĂ© de ladite association contre la CBAO. Face Ă  la presse, le prĂ©sident de l’Association des clients et sociĂ©taire des institutions financiĂšres (ACSIF), Famara Ibrahima CissĂ© a Ă©voquĂ© diffĂ©rents points tels que « la rĂ©glementation de la Banque Centrale qui, en son article 49 stipule que « les chĂšques sont payables Ă  toute agence ». Il a soutenu que lorsqu’ils sont rendus Ă  l’Agence de Dakar, la banque leur a demandĂ© d’aller percevoir leur dĂ» Ă  Tambacounda. Ce qui reprĂ©sente « une forfaiture», selon lui. M. CissĂ© et ses camarades ne comptent pas baisser les bras. Ils vont poursuivre le combat. Ils demandent Ă  la population, aux usagers particuliĂšrement de prendre leur responsabilitĂ©. L’Acsif exhorte Ă  la CBAO de respecter ce qui est inscrit sur les chĂšques, payables Ă  toute agence. CissĂ© et Cie ont aussi invitĂ© les usagers Ă  « quitter massivement » cette banque pour rejoindre les autres institutions financiĂšres, soulignant que « les consĂ©quences sont nĂ©fastes et que si cela passe, ça pourrait contaminer tout le reste des agences de la CBAO au niveau national ».

100 morts

Une centaine de personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es et une quarantaine de blessĂ©s il y a une semaine dans des affrontements entre orpailleurs Ă  Kouri Bougoudi, dans le nord du Tchad, a annoncĂ© lundi 30 mai Ă  l’AFP le ministre de la DĂ©fense. Les heurts, sont partis d’une banale dispute entre deux individus qui a dĂ©gĂ©nĂ©rĂ©. La rĂ©gion, dans l’immense massif montagneux et dĂ©sertique difficilement accessible du Tibesti, est truffĂ©e de mines exploitĂ©es souvent clandestinement par une multitude de chercheurs d’or venus de tout le pays et des États voisins, Libye, Niger et Soudan, sur une terre et sous un climat hostiles qui rendent les lieux difficilement contrĂŽlables par les autoritĂ©s.

À propos Mor Fall

VĂ©rifier aussi

Présidentielle de Février 2024: Macky SALL va finalement déclarer sa candidature !

Président Macky Sall, maitre du jeu

MaĂźtre du jeu politique, Macky Sall une longueur d’avance par rapport Ă  ses adversaires. Il …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :